mardi 13 août 2019

Les énergies renouvelables : peu renouvelables et très alternatives


« … plusieurs sources confirment que la panne géante (à Londres) a été provoquée par l’arrêt inattendu du parc éolien offshore de Hornsea ainsi que celui de la centrale au gaz de Little Barford.  …»

Lire cet article qui vient allonger la liste des articles de scientifiques, experts, simples journalistes, citoyens, sur les effets négatifs et les impostures autour de l’éolien… afin de ne pas dire – quand il sera trop tard - « Je ne savais pas ».

Article de H16 paru le 13 août 19 sur le site de ContrePoints :

"Le récent black out londonien nous montre quelques vérités essentielles sur les énergies « alternatives » qu’il est bon de rappeler.

Lorsqu’on lit « énergies alternatives », on croit souvent qu’il s’agit d’énergies différentes des énergies traditionnelles que sont les énergies fossile ou nucléaire. Cependant, l’actualité vient une fois de plus prouver que « alternatif » est à prendre dans le même sens que pour « courant alternatif » : une fois c’est positif, une fois c’est négatif.
Et le 9 août dernier, ce fut plutôt négatif pour une partie de l’Angleterre, dont des quartiers de Londres qui ont été plongés dans le noir vendredi en fin d’après-midi, en pleines heures de pointe, en raison d’une panne d’électricité ayant causé la pagaille dans les transports, touchant environ 1 million de personnes. King’s Cross à Londres, l’une des gares les plus fréquentées de Grande-Bretagne, a dû être évacuée, provoquant une véritable marée humaine en surface, pendant que des milliers de navetteurs se sont retrouvés coincés dans des trains bloqués.
On pourrait, comme le fait la presse française avec un brio millimétré, détailler les zones géographiques touchées quitte à jeter un ou deux paragraphes sur le constat qu’une vie moderne sans électricité pose de sérieux soucis (sans blague !) : plus de trains, plus de métros, plus d’éclairage et plus de feux de signalisations, de gros soucis de communication, bref, une vie banale qui bascule instantanément dans un aperçu du Moyen-Âge, m’ame Michu, où va le monde, où va le monde…
On pourrait.
…"

Lire la suite de l'article directement sur le site de ContrePoints en cliquant ICI
(sur le mot « ici » et non sur l’illustration qui suit)

oooOooo



[Approximativement:
Tout ça pour rien - Faits douloureux sur l'énergie éolienne: Les éoliennes tuent les aigles, et les chauves-souris, sont construites dans des paysages remarquables, font du bruit, nécessitent un back-up de centrales à fossiles, utilisent des métaux rares, mènent à la déforestation, mènent à la perte d’emplois, et les taxes liées aux éoliennes (subventions et autres) accroissent la pauvreté…
pour environ 0% d’énergie au niveau mondial.]
Il s'agit bien évidemment d'une caricature, à lire avec discernement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire