vendredi 31 mai 2019

La NON-CONCERTATION sur le projet éolien du Blayais


L'heure est grave.
Malgré toutes les réactions d'opposition des élus, des associations ou des organismes publics (Communauté de communes, conseil départemental ...), EDF-R a lancé sa première campagne de promotion de son projet, appelé "concertation préalable" et qui est en fait une pure action de marketing supportée par des documents très orientés et affirmant une série de contre-vérités. Voir sur le site d’EDF-R en cliquant ICI

EDF-R diffuse dans des boîtes aux lettres de riverains de l'estuaire de la Gironde une Plaquette.

Voici le texte de notre contre-analyse :

I) « De l’électricité verte pour 100 000 à 150 000 habitants »TROMPERIE !!!

Si c’était vrai, les 8000 éoliennes actuellement installées en France produiraient de l’électricité pour …  28 Millions d’habitants !!! Fantastique, plus besoin d’en installer davantage !
Le document en ligne d’EDF-R indique que la production électrique à partir d’éoliennes est en moyenne de 23% de la capacité théorique, les 77% restant devant être produits … autrement (thermique, nucléaire, hydraulique) ou alors il faut que ces 125 000 foyers baissent leur consommation de 77% !!!
Par ailleurs, il n’y a aucun lien entre la production d’éoliennes dans une région et les consommateurs de cette région. EDF distribue l’électricité sur le réseau français et européen indépendamment de la source de production.

II) « 10 % d’éoliennes en plus en Nouvelle Aquitaine »DESTRUCTEUR et INUTILE !!!

Pourquoi sacrifier l’estuaire pour si peu ! L’Estuaire est pourtant répertorié comme l’un des tout premiers couloirs d’oiseaux migrateurs de notre pays, depuis longtemps classé zone NATURA 2000 et ZONE DE PROTECTION SPECIALE (ZPS), en raison de son rôle majeur pour l’avifaune.

La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) déconseille formellement l’installation d’éoliennes dans ou à proximité des ZPS; elle s’est d’ailleurs prononcée contre ce projet.
De plus, ce site relève de la loi Littoral qui a notamment pour objet « la protection stricte des espaces et des milieux naturels », « le maintien des équilibres biologiques et écologiques, la préservation des paysages et du patrimoine culturel et naturel du littoral ».
Plusieurs scientifiques mais aussi des rapports officiels ont mis l’accent sur les atouts exceptionnels de l’estuaire et ses caractéristiques de « PAYSAGE REMARQUABLE » au sens de la Convention européenne des paysages, dont la France est signataire. Zone humide d’importance majeure, il contribue à la survie d’espèces d’oiseaux menacées.
Sans compter le fait qu’il est interdit aux habitants d’y construire le moindre minuscule bâtiment sous prétexte, et avec raison, de préserver ce territoire !

III) « Pourquoi ici, parce qu’il y a du vent »ERREUR !!!

D’après le dossier mis en ligne par EDF-R, les éoliennes ne peuvent pas fonctionner si la vitesse du vent est inférieure à 10km/h ou supérieure à 90 km/h. Le vent est très instable le long de l’estuaire et ces valeurs seront rarement respectées. C’est pourquoi le projet impose une hauteur de 180m à ces machines, visibles dès lors à 30km de distance !

IV) « Pourquoi ici, parce qu’il y a de l’espace et de la disponibilité foncière »,

CYNISME !!!

Oui il y a de l’espace pour l’Avifaune qui fait justement l’objet de mesures de protection, et l’habitat est limité pour respecter les directives de la loi Littoral qui doit s’appliquer également à la construction de turbines industrielles !!!
L’académie Française de médecine a demandé que soit suspendue la construction des éoliennes d'une puissance supérieure à 2,5 MW situées à moins de 1500 mètres des habitations. Si l’on applique cette recommandation, il n’y aucune place dans le marais de l’estuaire pour des éoliennes. La distance de 500 m d’habitations permise par la France, est une des plus courtes du monde, a été établie alors que la hauteur des éoliennes était seulement de 50m !

V) « 70 000 Tonnes de CO2 évitées »TROMPERIE !!!

Comme cela est écrit dans le document d’EDF-R, les éoliennes produisant en moyenne seulement 23% de leur capacité théorique, le recours à des centrales thermiques est nécessaire et annule ce bénéfice illusoire en matière de carbone pour 77% de l’énergie produite.

L’énergie nucléaire de la centrale de Blaye est déjà ‘décarbonée’. La France est un leader mondial en ce qui concerne le faible taux d’émission de CO2. L’installation de 30-40 éoliennes sur l’estuaire de la Gironde ne changera rien au niveau des émissions de CO2 pour la région. Chiffres de l’ADEME : Nucléaire 6g de CO2 par KW/heure, photovoltaïque 55g, Charbon 1060g.

VI) « Une démarche progressive et concertée »FAUX !!!

Non ! Des dizaines de baux emphytéotiques ont été signés dans le plus grand secret, et le public n’a pas été informé du projet avant le printemps 2018.
Le projet existe chez EDF au moins depuis 2014 et que nous n’avons toujours aucun document solide sur les implantations envisagées, les baux signés et les études réalisées avec plusieurs bureaux d’étude. Faux, scandaleux : la concertation est une imposture.

VII) « Respect de cadre de vie des riverains »HONTEUX !!!

La destruction du paysage remarquable des marais sera irrémédiable, il n’y a au contraire aucun respect de notre cadre de vie. C’est bien ce qui a motivé les avis défavorables et les prises de position opposées au projet de nombreux élus, d’associations et d’organismes publics (Communauté de communes, Conseil départemental…)
Par ailleurs, de plus en plus de perturbations sur la santé des riverains et du bétail sont mises en évidence.
Et de quelle qualité de vie parle-t-on en ce qui concerne les riverains dont la valeur immobilière de leur maison aura baissé de 30 à 50% ?
De quelle qualité de vie parle-t-on quand la zizanie aura été semée parmi les habitants dans tous les villages concernés et des ressentiments qui perdureront pendant des générations ?

VIII) « En retrait des tonnes de chasse et des carrelets »DE QUI SE MOQUE-T-ON ??

En retrait de façon qu’on ne les voit plus ? Un retrait total du projet est la seule proposition acceptable, c’est pourquoi les fédérations de chasseurs et CPNT sont tellement opposées à ce projet !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire