mardi 19 mars 2019

Pourquoi Dominique Bussereau est-il contre l'excès d'éoliennes en Charente-Maritime?

Tours de St Jean d’Angély… sur fond d’éoliennes – Photo VLC Environnement


France 3 Nouvelle Aquitaine a publié hier, 18 mars, une interview par Sophie Wahl et Marion Ptak du président du conseil départemental de la Charente-Maritime, Dominique Bussereau, avant le vote par cette assemblée ce jeudi sur un moratoire sur l'implantation d'éoliennes.

La vidéo est précédée de l’article de Valérie Prétot que nous reprenons ci-après:

« Ce jeudi, l'assemblée départementale de Charente-Maritime se prononcera sur un moratoire de deux ans concernant l’implantation d’éoliennes en Charente-Maritime.
A l'origine de cette demande de suspension provisoire, Dominique Bussereau, le président du Conseil Départemental de Charente-Maritime. Il souhaite ainsi proposer au préfet de surseoir à toute implantation de nouvelle éolienne le temps d'établir un schéma de développement durable.
En octobre dernier, le Conseil départemental de la Charente-Maritime avait déjà voté la mise en place d’un Observatoire départemental de l’éolien. Cette initiative visait à donner aux élus locaux un certain nombre d’informations.
L'ancien ministre des Transports ne se dit pas hostile à l'éolien mais à ses excès.
‘Je suis contre l'excès d'éoliennes en Charente-Maritime, si on allait jusqu'au bout du projet, on aurait bientôt 500 éoliennes dans le département. Ici, si on en met sur l'estuaire de la Gironde avec les sites de Mortagne et de Talmont, on bousille nos paysages’, Dominique Bussereau.
Le vote sera soumis aux élus jeudi mais le préfet de Charente-Maritime peut ensuite s'opposer à ce moratoire. Dans ce cas, Dominique Bussereau n'exclut pas la possibilité d'avoir recours à la justice concernant l'implantation de certains projets.
Il y a actuellement 15 parcs en fonctionnement soit 81 éoliennes et 11 parcs autorisés comprenant 67 éoliennes.
En cours d'instruction : 19 parcs de 112 éoliennes.
En projet : 31 parcs. »

Retrouvez l'article et les explications du président du Conseil Départemental sur le site de France 3 en cliquant ICI


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire