dimanche 13 octobre 2019

Le scandale des terres rares utilisées dans les éoliennes, sur Sud Radio.


Fabien Bouglé, auteur du livre « Eoliennes – La face cachée de la transition écologique »(*), dénonce ce scandale lors d’un entretien avec André Bercoff sur Sud Radio qui a eu lieu vendredi dernier 11 octobre.


200kg de terres rares sont utilisées dans la nacelle d’une éolienne terrestre. Ce chiffre monte à une tonne pour une éolienne en mer !
Pour écouter Fabien Bouglé, cliquer ICI
(sur le mot "ICI" et non sur la photo)



Ou aller sur le site de Sud Radio en cliquant ICI

oooOooo





(*)Livre de Fabien Bouglé paru aux Editions du ROCHER, octobre 2019. Voir notre article à ce sujet en cliquant ICI

(sur le mot "ICI" et non sur la photo)

mercredi 9 octobre 2019

En UN clic ! dites NON à la multiplication d’installations d’éoliennes en France !


Pour ceux qui n'ont pas encore voté. Il est encore temps!

Il suffit d’un clic ! et plus nous serons nombreux à cliquer, plus nous serons efficaces.

Alors tous à vos claviers  pour participer à ce sondage du magazine Le Point.

Pour accéder au lien du sondage, cliquer tout d’abord ICI

samedi 5 octobre 2019

« EOLIENNES – La face noire de la transition écologique » de Fabien Bouglé aux Editions du Rocher.


Paru en librairie cette semaine, ce livre a déjà fait beaucoup parler de lui. Le Figaro, Contrepoints, Bourdin sur RMC et autres médias y ont consacré cette semaine articles et émissions…
Pourquoi cet engouement ?
Parce que si « en quelques années, les éoliennes sont devenues le porte-étendard de la transition écologique… et se sont immiscées partout» (F. Bouglé), leurs effets néfastes sur la santé, l’économie, le patrimoine ont déclenché une opposition et un rejet de plus en plus puissants dont prennent enfin conscience de nombreuses personnalités politiques et environnementales.

- Gérard-Michel Thermeau a parfaitement présenté ce livre le 3 octobre sur Contrepoints. Vous pouvez accéder à l’article (accès libre) en cliquant ICI

- Luc Lenoir du Figaro a publié le 2 octobre un interview de l’auteur, interview que vous retrouverez sur le site du Figaro (réservé aux abonnés) en cliquant ICI

- Et vous pourrez écouter l’émission de Jacques Bourdin qui recevait Fabien Bouglé sur RMC hier matin 4 octobre en cliquant ICI

Pour la présentation du livre par les Editions du Rocher, cliquer ICI

oooOooo

Rappelons d’autres livres consacrés au scandale éolien :

- « Le scandale éolien » d’Antoine Waechter, paru aux Editions Beaudelaire le 30 août 2019. Lire l’article de l’association « Friends against Wind » à ce sujet en cliquant ICI
- « Eoliennes : chronique d’un naufrage annoncé » de Dumont et Kergorlay, paru aux Editions François Bourin en novembre 2018. Lire l’article de notre blog à ce sujet en cliquant ICI

vendredi 4 octobre 2019

Défendre les cigognes, c’est aussi notre combat.


Voilà un projet dont la DDME, Défense Des Marais de l’Estuaire de la Gironde, ne peut que se réjouir puisqu’il s’agit de la récolte d’informations en vue de la préservation de l’avifaune de notre estuaire et plus particulièrement de la Cigogne blanche et de ses habitats.


Le projet est porté par BioSphère Environnement (www.biosphere-environnement.com), institut de recherche à statut associatif, en partenariat avec le Centre d’Études Biologiques de Chizé (CNRS). Il est dirigé par Raphaël Musseau, ingénieur de recherche en écologie spécialiste des oiseaux migrateurs et par Christophe Barbraud, directeur de recherche au CNRS, spécialiste des conséquences des variations du climat et de l’environnement sur les populations d’oiseaux. 


Au cours de l’été 2019, l’équipe de BioSphère Environnement a équipé une première cigogne avec une balise GPS qui permet de suivre ses déplacements. Après avoir survolé l’Espagne et le Maroc, elle séjourne actuellement au Niger. Toutes les données sont transmises une fois par jour par la balise GPS qui est équipé qu’une carte SIM, ce qui est passionnant. Grâce à cette technique innovante et révolutionnaire il est maintenant possible de suivre au jour le jour la vie de notre cigogne.

Bien-sûr il s’agit du premier oiseau et il est nécessaire d’équiper d’autres cigognes afin de pouvoir affiner les données et mieux comprendre comment les cigognes utilisent les marais estuariens pendant leur reproduction. Pour développer le projet qui permet de documenter l’importance des marais estuariens pour les Cigognes, l’équipe de BioSphère Environnement a ouvert une page « crowdfunding » (récolte de fonds).

Amoureux de la nature qui habitez le long de ce bel estuaire et qui aimez voir chaque année les nombreux nids occupés par des familles de cigognes, vous pouvez contribuer à la réussite de ce projet en participant à cette récolte de fonds.

Vous trouverez toutes les informations en cliquant ICI

oooOooo

Un détail, qui a son importance: les dons pour ce projet ouvrent droit à une réduction fiscale car ils remplissent les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.