lundi 11 novembre 2019

"L’éolien tente toujours de percer en Gironde" : 20minutes.fr


Dans un article de 20minutes.fr publié le 9 novembre, Mickaël Bosredon relève la fronde soulevée par le projet d’EDF Renouvelables d’implanter 40 éoliennes dans les marais de l’estuaire de la Gironde:

Extrait :
… « Les réunions publiques ont montré un rejet massif de ce projet, s’agace Jean-Loup Reverier, représentant l'association de défense des marais de l'estuaire, et malgré tout EDF Renouvelables s’entête, en proposant cet éventuel mix énergétique. Pour nous, il est clair qu’ils veulent gagner du temps en vue des élections municipales. »
« Nous avons un site très particulier, poursuit Jean-Loup Reverier : il relève de la loi littoral, c’est une zone Natura 2000 et une zone de protection spéciale car nous sommes sur un couloir d’oiseaux migrateurs, et par ailleurs c’est une zone humide ! Un seul de ces classements devrait suffire à renoncer à implanter des éoliennes. Quand on sait que pour des engins de 180 m de haut, il faut entre 1.000 et 1.500 tonnes de béton – par éolienne – dans le sol, cela ficherait complètement en l’air la nature même de ce secteur. »
Pour lire l’intégralité de l’article, cliquer ICI
oooOooo

Marais - novembre 19

dimanche 10 novembre 2019

Vous aussi, rejoignez les +7 000 signataires de la pétition “Stoppons la destruction d’un site NATURA 2000. Sauvons la biodiversité !”


Si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas à signer cette pétition adressée au PDG d’EDF Renouvelables afin de stopper le projet de construction de 40 éoliennes industrielles géantes de 180 mètres de haut. Les 60 000 tonnes de béton qui serviraient à installer ces aérogénérateurs dans les sols détruiraient en effet à jamais ces marais classés "Natura 2000" et décrétés "Zones Humides d'Importance Majeure". 

Pour signer la pétition portée par la plateforme Change.org, cliquer ICI


N’hésitez pas à transmettre ce message autour de vous !

vendredi 8 novembre 2019

Projet d'éoliennes industrielles de Lesparre-Médoc : Réunion publique le 13 novembre à 19h00.

Comme vous le savez (voir notre article en cliquant ICI), un projet d'implantation d'éoliennes industrielles culminant à 210 mètres de haut se prépare sur la commune de Lesparre.

Visible à 50 kilomètres, il apparaitra comme une vraie balafre au sein de la belle presqu’île Médocaine.

VOTRE AVIS SUR LE REGISTRE NUMERIQUE
Si vous ne l’avez pas déjà fait, n’hésitez pas à dire ce que vous pensez de ce projet en déposant votre contribution sur le registre numérique.
Pour y accéder, cliquer ICI

REUNION PUBLIQUE
Vous êtes également invités à participer à une réunion d’information organisée par le collectif Vent debout Médoc avec le soutien d’autres associations
Mercredi 13 novembre 2019 à 19h00
Salle François Mitterrand de Lesparre Médoc

Ils comptent sur notre mobilisation !


jeudi 7 novembre 2019

La DDME plus mobilisée que jamais!

La journaliste Marie-Laure Gobin publie un article dans l'édition Charente-Maritime du Sud-Ouest du 6 novembre soulignant la résolution de la DDME de poursuivre le combat contre le projet d'EDF-R d'implanter 40 éoliennes industrielles dans les marais de l'Estuaire de la Gironde.

Deux vues des marais après la tempête de 1999 et la tempête Amélie des 2 et 3 novembre 2019

lundi 4 novembre 2019

Communiqué de presse de la DDME







Communiqué de Presse
Lundi 4 novembre 2019

Projet éolien du Blayais :
la concertation préalable accouche d’une souris !

Le rapport  « Projet éolien du Blayais » publié suite à la concertation préalable organisée du 3/06 2019 au 12/07/2019 ne répond pas aux objectifs annoncés. En effet, les garants avaient précisé à plusieurs reprises qu’à l’issue de cette concertation, trois options étaient possibles : l’abandon, l’ajustement ou la poursuite du projet.
Le rapport n’apporte aucune réponse à ces trois options, laissant le lecteur plus perplexe que jamais. Le président de la DDME vient de demander par courrier à Antoine Hantz, directeur de projet EDF-R, de préciser clairement et en détail laquelle des trois options a été retenue.
Face au flou dans lequel EDF-R masque ses intentions, cela en dépit de la très forte opposition exprimée par les habitants à l’occasion de la concertation, la DDME appelle à maintenir la plus grande vigilance et la mobilisation.

Tout confirme que le projet d’EDF-R d’édifier quarante éoliennes de 180 mètres de hauteur sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde reste, malheureusement, une menace. Les déclarations d’Antoine Hantz, porteur de ce projet à hauts risques, ne doivent pas faire illusion, contrairement à l’interprétation qui a été tirée à la légère par certains.
C’est pourquoi l’association pour la Défense des Marais de l’Estuaire (DDME), forte de près de 500 adhérents, invite tous les adversaires de ce projet inacceptable à rester mobilisés et à rejoindre ses rangs.

DDME
Président : Guillaume Boraud

Contact presse :
Jean-Loup Reverier : 06 07 03 03 05 ,    jean-loup.reverier0270@orange.fr
Elisabeth de Dieuleveult : 06 61 25 98 00 ,     elisa.dedieuleveult@gmail.com