mercredi 14 novembre 2018

Démantèlement éolien : ce n’est pas vraiment ce qu’ils annoncent…

L’article paru sur le blog du Mont Champot date de 2017, mais il serait bien naïf de penser que depuis, les tarifs auraient baissé…
Un extrait :
« En 2016, Greenpeace portait plainte contre EDF pour tromperie sur sa santé financière par la falsification de ses comptes qui auraient notamment sous estimé les coûts du démantèlement des réacteurs nucléaires (article de GreenPeace ICI).
Serait-ce donc moins grave dans le cadre du démantèlement éolien, pour lequel la sous estimation est sans commune mesure, au prétexte que ce sont les collectivités territoriales qui risquent bien d'avoir à l'assumer? »
Et qui vous dit que les communes, déjà bien appauvries, ne vont pas se retourner contre les propriétaires terriens, ceux-là même qui ont signé des promesses de bail emphytéotique persuadés que les 50.000€ prévus dans leur contrat suffiraient à couvrir les frais… Sans compter que leur promoteur aura parfois disparu de la circulation entretemps…

Voyez plutôt ci-après un extrait du devis (voir le devis complet en cliquant ICId’un démantèlement, hors suppression du bloc de béton:


Rappel:
1.             Ce devis-là de date de… 2014 !

2.             Au risque de nous répéter, ce devis est établi avec conservation du massif béton!


Lire l’article paru sur le Blogspot du Mont Champot ICI
...
Cependant, comme le dit l’auteur de l’article du Mont Champot :
« Il ne semble pas, pour autant, que cette hypothèque sur l'avenir empêche les propriétaires ou les élus locaux de dormir. »
Mais ceux qui auront souffert de l’impact de ces éoliennes sur la nature, sur la vie des oiseaux, sur la biodiversité, sur le tourisme, sur l’entente dans les villages… eux, n’oublieront pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire