mardi 7 août 2018

« Les éoliennes sont la première menace qui pèse sur les paysages français »



Dans une interview du Figaro du 7 août 2018, Alexandre Gady, président de la société Sites et Monuments, donne les raisons pour lesquelles il se bat contre l’extension du parc éolien.
Extraits :
« A ce rythme, dans 10 ou 15 ans, notre pays aura changé de visage. Et il sera trop tard : qui voudra payer pour les faire enlever... On se retrouvera au pire avec des champs d’éoliennes rouillées comme en Californie, au mieux avec d’énormes socles en béton enfoncés dans le sol…»
« Rien ne semble arrêter ce qui est devenu un totem politique, abreuvé de subventions d’argent public…. »
« … l’argument éculé : mettre en cause les éoliennes ferait de vous un lobbyiste du nucléaire !... »
« …la cause écologique ne doit pas se faire en détruisant les paysages… »
« … si un paysage ne se construit pas en un jour, il est très facile en revanche de le détruire rapidement et de manière irréversible… »
Retrouvez l’interview d’Alexandre Gady par Eugénie Bastié dans le Figaro Premium du 6 août 2018 en cliquant ICI
OU cliquez ICI

- Accédez au site de la Société Sites et Monuments, présidée par Alexandre Gady ICI
- Relisez l’article de Patrice Cahart, ancien directeur de la législation au ministère des finances, paru au Figaro du 26 juin 2018, en cliquant ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire