jeudi 12 juillet 2018

Sur l'éolien terrestre, « Sites & Monuments » regrette que le Gvt n’entende pas ses appels à la raison.


Dans un article publié le 2 mars 2018, l’association Sites et Monuments, explique pourquoi elle s’oppose à la marche forcée du Gvt vers les éoliennes terrestres et elle propose des pistes de sortie qui allient le souci d’aller vers une transition écologique au respect des paysages de France et du bien-être des français.

Extrait :
« Le Gouvernement entend pourtant conduire sa réforme à marche forcée, sans prendre aucunement le temps de la réflexion malgré notre appel à la raison. Au delà de ce qui est médiatiquement admis, il convient en effet de regarder les chiffres de RTE, cruels pour les éoliennes (voir ICI). Une politique énergétique ne doit pas se contenter d’opposer les énergies « nucléaires » et « renouvelables », mais doit tenir compte d’une différence essentielle, celle opposant les énergies « pilotables » (nucléaire, hydraulique, bioénergies) aux énergies « intermittentes » (éolien et solaire), à faible « facteur de charge » et par ailleurs les plus dommageables pour les paysages et les habitants…”
Lire l’article complet ICI
Lire le communiqué de presse de la SPPE et autres associations du 16 février 2018 « Éolien terrestre: NON à l’anarchie; OUI à une réflexion nouvelle » ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire