mercredi 4 juillet 2018

M. Hulot, votre combat pour la biodiversité et contre le béton signifie-t-il la fin de projets d’éoliennes industrielles comme celui dans la zone Natura 2000 des marais de l’estuaire de la Gironde?


Plan biodiversité : Hulot déclare la guerre au béton et au plastique
Voir l’article du Parisien ICI
Pouvez-vous, Monsieur Hulot, nous soutenir contre le projet d'éoliennes dans les marais de l'estuaire de la Gironde, zone Natura 2000, remarquable pour sa biodiversité, sa faune et sa flore et l’un des + grands couloirs migratoires d'Europe?
Si nous, particuliers, avons accepté les refus de permis de construire au nom de Natura 2000 car nous sommes comme vous sensibles à la diversité des paysages et à la biodiversité, alors vous, notre ministre, ne les laissez pas bétonner les marais pour ériger des éoliennes industrielles de 180m de haut !


1 commentaire:

  1. Un cri du cœur – les marais de l’estuaire en danger
    En arrivant à Saint Thomas de Conac, en 2012, dans un village paisible au bord des marais de l’estuaire de la Gironde, je n’aurais jamais pensé qu’aujourd’hui, ce marais qui regroupe une faune et une flore parmi les plus riches du territoire , traversé par de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs dont certaines espèces extrêmement rares sont protégées, serait un jour menacé par d’affreux projets éoliens.
    Le ciel est en train de nous tomber sur la tête, ici, dans les marais, où l’on se perd parfois en admirant une cigogne s’envoler de ses larges et majestueuses ailes blanches.
    Après de longues années de travail en Belgique, nous avons enfin trouvé un havre de paix au milieu d’une nature débordante et généreuse. Nous avons transformé la grande maison charentaise au bord des marais en demeure de charme et en refuge LPO.
    Chaque jour, dès qu’il fait clair, les cigognes dans leur nid proche de notre jardin, viennent à la recherche de la nourriture pour leurs petits cigogneaux. Nous observons un couple et leurs trois petits becs par des jumelles placées sur la table de la cuisine. Quelle joie de les voir grandir et se préparer à voler de leurs propres ailes.
    Mais les gens d’ici sont passés à côté de tout cela, des beautés sauvages des marais de l’estuaire, des oiseaux, de la terre fragile, des couchers de soleil sur l’estaire de la Gironde … Et les promoteurs d’éoliennes exploitent cette indifférence de manière sournoise, soudoyant les uns, faisant miroiter des mânes financières aux autres, « vendant et vantant » des soit-disants bienfaits des turbines, lobbies sans foi ni loi, sans jamais en exposer les conséquences désastreuses sur l’environnement, les oiseaux et la santé des humains vivant à proximité ni sur le bétail qui se nourrit dans les champs alentour.
    Pourtant ils n’ont pas le droit d’implanter des éoliennes dans les marais desséchés! Nous avons investi dans cette région car cette zone est régie par les lois Natura 2000, protégée au titre de la directive européenne Habitats. Cette une zone de protection spéciale "Estuaire de la Gironde, marais de la rive nord" qui concerne ainsi la moitié de la superficie de notre commune. Le territoire de notre commune est également couvert, en tout ou partie, par plusieurs zones naturelles d´intérêt écologique, faunistique et floristique compris.
    Alors pourquoi des modifications de procédure qui facilitent les installations éoliennes dans des zones de protection ? 1.6 millions de chauves- souris ont été tuées par des éoliennes depuis 2002. Les cigognes, les grues, les hirondelles, de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs seront bientôt assassinées, décapitées, par des énormes turbines industrielles.
    Je n'imaginais pas que tant de puissants, tant de multinationales obsessionnelles, tant de politiciens bornés (ils ne le sont pas tous) uniraient leurs forces pour casser la beauté et la fragilité de nos campagnes.
    N’avons-nous plus le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux, de vivre en harmonie avec la nature ?
    Devons-nous cohabiter au milieu d’un parc d’éoliennes de 180 mètres de haut, à 500 mètres de nos habitations?
    Devons-nous terminer notre séjour sur terre en contemplant dans nos campagnes des éoliennes hautes comme la tour Montparnasse?
    Il est grand temps de se réveiller, le monde que nous laisserons à nos enfants sera un désastre si nos dirigeants ne prennent pas en compte ces priorités.
    La soit-disante TRANSITION ÉNERGÉTIQUE a-t-elle le droit de condamner à mort l’ECOLOGIE dans une région jusqu’alors protégée?
    LUTTONS contre ce projet d’EDF-Énergies nouvelles.
    QUELLE ABERRATION!!!!!!!!

    RépondreSupprimer