mercredi 18 juillet 2018

Les coûts lisses de l'électricité

Il faut savoir ce dont on parle...

“Les défenseurs du recours aux énergies renouvelables pour produire de l'électricité avancent comme argument leur coût de production du MWh. Mais c'est oublier que l'unité vraiment pertinente n'est pas le MWh produit, mais le MWh livré en un lieu donné à une date donnée”, notent Stefan Ambec et Claude Crampes, de la “Toulouse School of Economics”, dans un article paru le 6 avril 2018 dans La Tribune.

En effet, l’énergie éolienne est une énergie intermittente. Et quelle que soit la solution adoptée pour pallier l'intermittence, elle a un coût. Or celui-ci n'est pas inclus dans le calcul du LCOE (Levelized Cost Of Energy = Coût obtenu par lissage). Ainsi, en 2018, la Contribution au Service Public de l'Electricité (la fameuse CSPE sur vos factures d’électricité) payée par les consommateurs français (22,5€/MWh) va permettre de verser 2,9 milliards d'euros aux producteurs d'énergie photovoltaïque et 1,5 milliard aux propriétaires d'éoliennes.
Lire l’article de la Tribune ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire