mercredi 11 juillet 2018

D’un seuil de 30dB jadis imposé par le code de la santé on est passé à 35dB pour satisfaire le lobby éolien…


Ce n’est pas une nouvelle car ce changement est intervenu en 2011, mais tant d’informations importantes sont passées hors des oreilles des citoyens... Merci à « Vues imprenables » d’attirer notre attention sur ce sujet :


La sénatrice Anne-Catherine Loisier avait posé une question écrite sur les nuisances sanitaires des éoliennes le 28 juillet 2016 :
 « Or, il apparaît que c’est lors de l’examen de ce projet de texte par le Conseil supérieur de l’énergie, consulté pour avis le 8 août 2011, que le président du Syndicat des énergies renouvelables a défendu un amendement réclamant que le seuil caractérisant l’infraction soit porté à 35dBA au lieu des 30dBA prévus dans le projet d’arrêté. Le motif évoqué pour défendre cet amendement était que dans les zones rurales calmes où les éoliennes sont généralement implantées, il leur est difficile de respecter le seuil imposé par le code de la santé publique. On sait pourtant que le calme qui caractérise l’environnement sonore de ces zones les rend d’autant plus sensibles à l’apparition d’un bruit particulier. »
Voir les textes de la question écrite et de la réponse ICI
Voir l’article à ce sujet sur le blogspot de « Vues imprenables et php » ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire