jeudi 12 juillet 2018

Directive « Oiseaux » de l’Union européenne : « …Tout parc éolien devrait être conçu afin de ne pas porter atteinte aux espèces vulnérables… »


« La Commission est consciente des risques possibles posés par la problématique du développement de l’éolien. Tout parc éolien devrait être implanté ou conçu afin de ne pas porter atteinte aux espèces vulnérables, et notamment les espèces d’oiseaux couverts par la directive « Oiseaux ». »
 Tels sont les termes de la réponse du Dr Nicola Notaro (PhD), Chef de l’unité “Protection de la nature”, à la Direction générale de l’environnement de la Commission européenne, à la lettre d’une habitante de Saint-Thomas-de-Conac, où cette dernière exprimait son désarroi face au projet de parc éolien dans le marais de l’estuaire, zone Natura 2000, remarquable pour sa faune et sa flore et l’un des plus grands couloirs migratoires d’Europe.

Extrait de la réponse en date du 26 juin 2018 du Dr Notaro :
« Objet : Réponse concernant votre combat pour la sauvegarde du patrimoine de l’estuaire de la Gironde, zone Natura 2000
Je vous remercie pour vos engagements pour la biodiversité qui permettent de contribuer à votre échelle à atteindre les objectifs de la Directive oiseaux.
S’agissant de votre alerte, les informations de votre message sont utiles pour enrichir les dialogues réguliers que nous tenons avec les autorités françaises.  
La Commission est consciente des risques possibles posés par la problématique du développement de l’éolien. Tout parc éolien devrait être implanté ou conçu afin de ne pas porter atteinte aux espèces vulnérables, et notamment les espèces d’oiseaux couverts par la directive « Oiseaux ».  Vous trouverez plus d’information dans notre guide « Développement de l’énergie éolienne dans le cadre de Natura 2000 »
Mr Nicola Notaro (Ph.D)
Head of Unit
European Commission
DG Environment - Unit D3 - Nature Protection


Photo G.M.
Ci-dessous, extraits de la lettre de G., habitante de Saint-Thomas-de-Conac, adressée le 19 juin au Dr Notaro :
« Objet : notre combat pour la sauvegarde du patrimoine de l’estuaire de la Gironde, zone Natura 2000
Ayant créé un gîte qui arbore le sigle LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), principalement orienté vers l’observation des oiseaux de l’estuaire et de sa faune en général, nous sommes très inquiets face à un projet de parc éolien dans notre voisinage.
Mais il ne s’agit pas seulement de nous mais de toute une communauté des habitants de l’estuaire, amoureuse d’un site unique en Europe, d’une beauté naturelle et authentique, et qui alimente par ses activités artistiques, ses écrits, ses projets touristiques, un patrimoine humain exceptionnel.
Permettez-moi de citer un voisin : « On sait que l'Estuaire de Charente Maritime est classé Natura 2000, et inconstructible (évidemment, c'est une immense zone inondable), donc "théoriquement" à l'abri des prédateurs immobiliers mais pas des industriels de l'éolien et des projets de l'EDF qui en France s'implante à marche forcée, n'importe où, souvent au détriment des paysages aux dépens de la population, et impose l'exception française de "500 mètres" de distance des habitations pour les éoliennes, contre 1000 à 2000 mètres ailleurs en Europe.
Un scandale et un danger pour la santé des bêtes et des hommes, tout cela au nom de la Transition énergétique.» … »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire