vendredi 29 juin 2018

Les députés inscrivent climat et biodiversité à l’article  1 de la Constitution


Article paru dans lemonde.fr du 28.6.18

Photo G.M.
Pouvons-nous espérer, comme la PPEEBP (Association de Protection des Paysages et de l’Environnement “entre Beauce et Perche”), que cela pourrait signifier un  “moratoire immédiat sur l’éolien terrestre qui est de toute évidence une atteinte majeure à l’environnement, la faune et la flore”... et tout particulièrement dans les zones classées Natura 2000, comme les marais de l’estuaire de la Gironde? Pourquoi ne pas suggérer cela à nos chers députés?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire