mercredi 13 juin 2018

“C’est de la folie de mettre un parc industriel éolien dans le plus grand couloir migratoire d’Europe.”


Vu sur FR3: Le projet de parc éolien dans l’estuaire de la Gironde suscite de nombreuses oppositions en Charente-maritime, par Christine Hinckel, le 12.6.18

Des éoliennes dans les marais de l'estuaire de la Gironde. Le projet suscite une forte opposition dans les communes concernées. EDF Energies Nouvelles envisage d'installer 30 à 40 éoliennes de 180 mètres de haut sur la rive droite du fleuve à cheval sur la Charente-Maritime et la Gironde.
Le parc éolien relié à la centrale de Blaye en Gironde pourrait s'étendre sur un secteur de 120 km2. Les études de faisabilité ont déjà été réalisées et EDF souhaite pouvoir déposer le permis de construire en 2019. L'heure est aujourd'hui à l'enquête publique et les oppositions à ce projet, dans une zone classée Natura 2000 et intégrée au Parc Naturel marin de l'estuaire, se manifestent de toutes parts.
"Un sanctuaire pour les oiseaux migrateurs"
Dominique Bussereau, président du Conseil Départemental de Charente-Maritime s'est prononcé contre la construction du parc éolien et plusieurs conseils municipaux ont rejeté le projet alors que d'autres votent en sa faveur. C'est le cas par exemple à St-Thomas-de-Conac où pourtant le maire est contre.
Parmi les plus farouches opposants également, les défenseurs de l'environnement et de la faune. Et dans ce combat, les écologistes et  la LPO ( Ligue de Protection des Oiseaux) rejoignent les chasseurs pour dénoncer l'installation de ces éoliennes en plein milieu d'une zone protégée, sanctuaire pour les oiseaux migrateurs.
C'est une hérésie complète, de la folie de mettre un parc industriel éolien dans le plus grand couloir migratoire d'Europe, dit Sébastien Lys, pêcheur et opposant au parc éolien.
Les opposants mettent également en avant les nuisances et l'impact négatif des travaux de construction du parc sur la nature.
Lire l’intégralité de l’article ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire